Magister dixit

Expression qui signifie littéralement: “le maître l’a dit”. Elle est composée du substantif magister qui veut dire “maître”, au sens de celui qui dirige, qui enseigne et du verbe dico = je dis, à la troisième personne du singulier du parfait, donc “a dit”; l’, qui signale la chose dite, est ici sous-entendu. Au Moyen Âge, les philosophes avaient l’habitude de clore les discussions par cette réflexion qui coupait court à toute contestation. Le maître incontesté en question n’était autre qu’Aristote dont la parole faisait autorité. Le champ de la philosophie s’en trouvait par cette attitude sévèrement restreint… Aujourd’hui, en ce monde de “néosophistisme” où l’habileté de la parole (rhétorique du politiquement correct par exemple) l’emporte sur la recherche de la vérité et où la mauvaise foi outrancière et ridicule de certains interlocuteurs se dilue dans une lâche et gluante indifférence générale, il n’y a plus qu’à se retirer en renonçant à la discussion et en lançant de manière ironique: “je ne discute plus; magister dixit”.