Aller au contenu


Photo

Traduction de quelques lignes du latin vers le français


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Clemp

Clemp

    Servus

  • Members
  • Pip
  • 2 messages

Posté 10 janvier 2017 à 21:07

Bonsoir,

 

Je ne suis pas latiniste, et j'aimerais savoir ce que veulent dire ces quelques lignes qui se trouvent sous un portrait d'un marchand:

​Dat nova, dat quaesita diu paucisque reperta,

​Nota facit, mundus quae mage rara capit.

​Authoris, lector, summos perpende labores,

​Sumptibus et quantis grande peregit opus.

 

 

​Je remercie par avance toute personne voulant me "déchiffrer" ce message qui reste une énigme pour moi.

 

Bonsoir.



#2 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 280 messages
  • Gender:Male

Posté 11 janvier 2017 à 13:53

Bonjour,

Pouvez-vous vérifier le douzième mot *mage" ?



#3 Clemp

Clemp

    Servus

  • Members
  • Pip
  • 2 messages

Posté 11 janvier 2017 à 15:29

Oui, le douxième mot est bien correct.

 

Je peux vous laisser vérfier par vous-même:

http://www.biusante....1912x19&do=page

 

Merci.



#4 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 280 messages
  • Gender:Male

Posté 12 janvier 2017 à 08:56

Il donne de choses nouvelles, il donne des choses longtemps recherchées et trouvées par peu d'hommes

Il fait connaître ce que l’univers renferme de *très rare.

Lecteur, apprécie les augustes travaux de l'auteur,

Et au prix de quelles dépenses il a accompli sa grande œuvre.

 

* mage : erreur pour magne ?



#5 sicerabibax

sicerabibax

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPip
  • 94 messages
  • Gender:Male
  • Location:France
  • Interests:Latin

Posté 13 janvier 2017 à 01:07

Bonsoir,

ce sont des dystiques élégiaques manifestes.

Dans le pentamètre « Nota facit, mundus // quae mage rara facit » « mage » contient les 2 brèves d'un datctyle et ne peut donc être « magne ». On peut évidement invoquer une erreur de l'artiste du XVIIe siècle...

 

Cela dit, Gaffiot (1934) mentionne un « măgĕ » en renvoyant à « măgĭs » (plus).

 

Ce qui suggère : « Il fait connaître ce que l'univers renferme de plus rare. »


________________________________
Somniō mē latīnē loquī sīcut Rōmānum...

#6 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 280 messages
  • Gender:Male

Posté 13 janvier 2017 à 10:19

Oui, mais mage est une forme archaïque et le mot exprimerait une idée comparative et non superlative...

Cela dit, vous avez sûrement raison ; par ailleurs le sens général ne fait pas de doute.






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)