Aller au contenu


Photo

Traduction d'un extrait de charte (XIe siècle) en latin.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
38 réponses à ce sujet

#1 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 22 juillet 2017 à 13:43

Bonjour à tous, pourriez vous m'aider s'il vous plaît à traduire ce passage d'une charte du cartulaire de l'abbaye de Lérins. Je pense avoir compris le sens général du texte, mais je n'arrive pas à le transcriteven français. D'avance je vous remercie. Cordialement. Mathieu Cecchinato.

Sane si quis, nos aut heredes nostri vel aliqua aposita persona, qui contra venditionem istam ire, agere vel inquietare voluerit, non valeat vendicare quod repetit, sed componat in vinculo de auro obtimo libras VII, et, ut venditio ista firma et stabilis permaneat omnique tempore cum stipulatione interposita pro omni firmitate subnixa.

#2 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 12 août 2017 à 17:42

Si quiconque parmi nous, nos héritiers ou subrogés veut ester, plaider ou chercher chicane contre cette vente, qu'il soit tenu pour nul de faire droit à sa requête, mais que celui-ci soit astreint à payer une amende de dix livres de bon or, et, afin que cette vente demeure inamovible et inchangée en tout temps, qu'elle soit placée sous le couvert de la loi arcadienne, garante de toute inamovibilité.

 

Note : la dernière expression, très courante dans les actes de "vendition", semble faire référence à une loi du code théodosien sur les ventes et les transactions, la lex arcadiana.  

Une interprétation plus ancienne prend le mot stipulatio au sens propre (fétu ou rameau) ; une coutume primitive aurait en effet voulu qu'on fixât un brin de paille aux actes de vente pour sceller symboliquement l'engagement des parties.   



#3 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 12 août 2017 à 22:03

Bonsoir, je vous remercie pour votre aide précieuse, les termes concernant l'amende et la stipulation m'avaient posé problème, j'y vois un peu plus clair ! 

 

Pourrais-je s'il vous plaît de nouveau solliciter une dernière fois votre aide pour la traduction d'un préambule, toujours en rapport avec une charte du cartulaire de l'abbaye de Lérins? 

 

Cordialement. 

 

Mathieu Cecchinato. 

 

 



#4 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 13 août 2017 à 09:37

Oui, bien sûr.



#5 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 13 août 2017 à 14:26

Bonjour Monsieur,

Voici le texte de la charte :

Legimur institutionibus veterum patrum ut quicumque aliquid, causa
augmentandi, monasteriis conferre voluerit, per scripture seriem commendare
studeat memorie posterorum, ne deincebs, quod absit, valeat contradictionibus.
Quorum ego Stephanus et uxor mea Airelda ac filii nostri libentissime
amplecti cupientes vestigia, eorumque reminiscentes [f° 19 r°] gloriam nostra
simulque facinora, et redemptione nichilominus cujusque anime et ejus sunt
opes ac divicie.

Je pense que le premier terme devait être legimus plutôt que legimur. Mais je n'en suis sûr.

Merci.

Cordialement.

#6 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 13 août 2017 à 15:21

Cet acte existe aussi en charte originale et présente une variante concernant la dernière phrase : [...] eorumque reminiscentes gloriam, mea simulque facinora redemptio minius cujusque anime, ejus sunt opes ac divicie.

 

Cordialement. 



#7 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 13 août 2017 à 19:59

C'est évidemment legimus. Mais si vous avez le texte original, pourriez-vous nous en adresser une photo (lisible) ?



#8 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 13 août 2017 à 20:32

Bonsoir, comment pourrais je vous envoyer les photos du texte original ? je n'ai pas trouvé la fonction pour joindre un fichier.

Cordialement. 



#9 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 13 août 2017 à 22:33

Il faut passer par un hébergeur d'images. Mais ce n'est pas grave. Ce genre de texte est "préfabriqué" ; ce sont toujours les mêmes formules qui reviennent... Il y a une certaine confusion grammaticale à la fin, sûrement parce que le texte que vous postez a mal été retranscrit ou qu'on s'est mépris sur les abréviations et les ligatures, mais le sens ne fait aucun doute. Je vous fais cela demain.



#10 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 14 août 2017 à 14:14

Nous lisons dans les institutions de nos vieux pères que quiconque veut apporter aux monastères quelque chose qui concoure à leur accroissement, doit s'efforcer de transmettre son acte au souvenir de la postérité par écrit, afin que, faute de témoignage, celui-ci ne soit exposé par la suite aux contestations. C'est pourquoi moi, Stéphanus, mon épouse Airelda ainsi que nos enfants, librement désireux de marcher sur leurs traces, ayant à l'esprit leur gloire, et en même temps nos propres actes, [considérant d'autre part que] la rédemption de l'âme constitue son seul bien et ses seules richesses...

 

La phrase n'est pas terminée. S'ensuit probablement la nature du don. 



#11 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 14 août 2017 à 15:51

Bonjour Jacques, c'est super sympa merci beaucoup pour votre traduction, je comprends beaucoup mieux maintenant, voici la suite du texte mais je possède une traduction pour cette partie. La donation concerne des moulins paroirs. 

 

Quapropter noverint cuncti fideles tam futuri quam et presentes quod vocem illam Domini qua dicit : « date helemosinam et omnia munda sunt vobis,» et dictis et factis studeam adimplere, pro remedio animarum nostrarum, concedimus Domino Deo, bonorum omnium largitori sacrosanctisque altaribus sanctae Marie et sancti Honorati Lyrinensis monasterii, ubi venerabilis abbas Aldebertus esse videtur, sive monachis ibidem sub norma vite regularis Christo famulantibus, in comitatu Calidianensium, in flumine Ciagne, totum in integrum, quantumcunque habemus et habere debemus in molendino et in paratore et in terra que juxta eos est, per qualemcumque modum tenemus et deberemus tenere, hoc est medietatem tercie partis supradictarum rerum, et molnariam donamus, vendimus, tradimus Domino Deo et sancte Marie et sancto Honorato et Lyrinensium monachis.
 
Hanc cartam donationis manibus propriis firmamus testibusque roborandam tradimus.
 
Isnardus Barreira et uxor sua firmaverunt ; Petrus Guillelmus et uxor sua firmaverunt ; Gaufredus firmavit et Rostagnus, frater suus, firmavit ; Petrus de Monte-Aurosa firmavit.
 
Sane si quis ex heredibus nostris aut aliqua persona donationis hujus carte contradictor existere voluerit, ab Adam subjaceat omnibus mundi usque ad finem maledictionibus.
 

 

Merci encore pour votre aide. 

 

Cordialement; 

 

Mathieu. 



#12 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 14 août 2017 à 17:40

Voici ma traduction de ce passage : 

 

C’est pourquoi tous les fidèles aussi bien futurs que présents sauront que j’ m’attache à obéir en parole et en action à cette parole qui dit : « Donnez l’aumône ce que vous avez, et toutes choses vous seront pures » (Luc XI,41) pour la guérison de nos âmes, nous accordons au seigneur Dieu, dispensateur de tous les biens et aux saints autels du monastère de sainte Marie et de saint Honorat de Lérins, où Aldebert est manifestement le vénérable abbé, ou aux moines du même endroit, serviteurs du Christ, sous la règle monastique, dans le comté de Callian sur le fleuve Siagne, intégralement tout ce que nous possédons et devons posséder en fait de moulins et de paroirs et de terre qui est à côté de ceux-ci, quelque soit la manière dont nous les tenons et devons les tenir, c’est à dire la moitié du tiers desdits biens, et nous donnons, et transmettons le droit de mouture au seigneur Dieu à sainte Marie, à saint Honorat et aux moines de Lérins.

Cette charte de donation nous la signons en mains propres et nous la donnons à confirmer aux témoins.

 

Isnardus Barreira et sa femme sont signé ; Petrus Guillelmus et sa femme ont signé ; Gaufredus a signé et Rostagnus son frère a signé ; Petrus de Monte-Aurosa a signé.

 

En vérité si l’un de nos héritiers ou quelque personne veut s’opposer à cette charte de donation, qu’il soit soumis à toutes les malédictions depuis Adam jusqu’à la fin du monde. 



#13 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 01 septembre 2017 à 14:02

Bonjour Jacques, pourrais je nouveau solliciter votre aide sur quelques parties de phrases latines toujours en rapport avec les chartes du cartulaire de Lérins ? Merci. Cordialement.

#14 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 01 septembre 2017 à 19:43

Oui, bien sûr. N'oubliez pas de toujours poster un passage englobant vos phrases, et pas seulement ces dernières.



#15 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 01 septembre 2017 à 20:39

Bonsoir Jacques, je vous remercie. 

 

Voici le texte de la charte. Je bute sur les deux passages en gras, dans les derniers paragraphes. 

Merci. Cordialement. 

 

Mathieu. 

 

 

(Cartulaire de l'abbaye de Lérins charte N° 32, Donum sancti Leontii de Caliano, 16 jan. 1038)

 
 
Auctoritas etenim jubet ecclesiastica et lex precipit romana ut quicumque rem suam in alterius transfundere voluerit per paginem testamenti eam infundat , ut prolixis temporibus secura et quieta permane[ad]
 
Quapropter, ego Jocelmus episcopus et Uguberto cum consiliis suis, et Jocelmus qui nuncupatur Coterone cum filiis, seu Isnardo de Matio similiter cum filiis suis, atque Arbertus et Guillelmus et Aldebertus filiis Isnardo Presbitero cum fratribus suis damus tibi Adalbertus abbas cum fratribus tuis et derelinquimus in potestate tua Adabertus abba insule Gallina[ira] seu successores tuos qui post te futuri sunt, pro Deo et redemptione anime nostre seu parentum nostrorum , sic damus et derelinquimus Domino Deo et ad sancti Martini confessoris et monasterio quod est constructum in insula Gallinaria, in comitatu Ambiganense, ecclesiam sancti Leontii qui est in vico Kalidiano, in pago Forojulense, in ripa de Camisola flumine, de una parte ; ecclesia sancte Marie et sancti Stephani seu sancti Johannis et sancte Maxime virginis et sancti Petri ; de alia ripa Camisola, ecclesia sancti Leontii episcopi. 
 
Sic damus tibi et derelinquimus Adalbertus abba tuisque fratribus seu successores tuos ego Jocelmus episcopus, et Uguberto cum filiis suis, et Jocelmus suprascriptus cum filiis suis, seu Isnardo de Matio cum filiis suis atque Arbertus et Guillelmus et Aldebertus, filius Isnardo Presbitero, cum fratribus suis, ecclesiam sancti  Leontii episcopi, pro Deo et redemptio[ne] anime nostre ad bene agendum et [h]edificandi et opus boni ibidem consumandi. 
 
Quapropterea, nos vel parentum nostrorum donatores seu heredibus nostris , qui contra donationem nostram ad inrumpendum effremuerit, non hoc valeat vendicare , sed componat, pars pariendi, fidem servandi , libras de auro optimo C et inantea donatio nostra firma et quieta perseveret omnique tempore.
 
Facta [hec] cartula donationis XVII kalendas februarii , regnante Conrado, rege Romanorum, XII anno regni ejus. 
 
Jocelmus episcopus dedit et manu sua firmavit. 
 
Testis Ugo Seniore Calidiano firmavit ; Ugubertus cum filiis suis firmavit ; Coterone cum filiis suis firmavit ; et Aldebertus cum fratribus suis firmavit ; Isnardus, filius Landrico, confirmavit, Eleasaro et Dodo, frater suus, firmaverunt. 
 
Ego Johannes, scriptor hujus carte donationis, post tradita complevi et dedi.


#16 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 02 septembre 2017 à 10:33

Bonjour,

 

C'est vraiment ce qu'on appelle du bas latin !

 

1° ad bene agendum et [h]edificandi et opus boni ibidem consumandi.

 

Pour bien faire, édifier l'œuvre de bien et tout à la fois la consommer".

 

2° sed componat, pars pariendi, fidem servandi , libras de auro optimo C

 

Mais qu'il ait à payer cent livres d'or le plus fin, une partie à acquitter (de suite), (l'autre) sur parole.



#17 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 02 septembre 2017 à 21:32

Bonsoir Jacques mille mercis pour ces précisions !!!

 

J'aurais s'il vous plaît une dernière demande concernant cette charte (toujours tirée du cartulaire de l'abbaye de Lérins) au niveau du passage surligné en jaune. [(dum hoc expedire monasterio)]

 

Bonne soirée. 

 

Bien cordialement. 

 

Mathieu. 

 

 

 

 

 

N° 33

(pp. 32-33)

Item alia

18 jul. 1141

In Christi nomine placuit atque bona voluntate convenit domnus abbas Joseph, consensu fratrum ipsius monasterii [Gallina] insule, quod predictus abbas dedit atque concessit domino Fulconi, abbati sancte Lyrinensis congregationi, et ipsi monasterio, necnon successoribus hujus abbatis et fratribus eorum talem justiciam qualem et ipse abbas insule Gallinarie habebat in valle Caliani et precessores ejus visi sunt tenere et possidere, sive in decimis, sive in vineis, sive in agris cultis et incultis, et aliis omnibus ad eos jure pertinentibus.

Talem autem conditionem predictus abbas Gallinarie retinet, quam supradicti fratres Lyrinenses fratribus supradicti monasterii Gallinarie insule pensionem denariorum bonorum mergoriensium solidos X [f° 18 r°] in mercato Sancti Raphaelis annuos reddant ; et si evenerit quod predictus abbas Gallinarie vel monachi ejus per terram illam transierint, habeant semper hospicium in ipso loco.

Abbas sancti cenobii Gallinarie et prior ejus Elyseus testantibus , dum hoc expedire monasterio, cum ceteris fratribus hunc affirmaverunt libellum, tali conditione ut, si pensio tempore statuto illis non redderetur, possessio eorum datarum cum proprietate ad eosdem reverteretur pena D solidis.

Factum est hoc in die dominico apud Vigintimilium feliciter, regnante domino Conrado, imperatore tertio, anno ab incarnacione Domini nostri Jhesu Christi M° C° XLI, inditione IIII, mense julio , luna XIII.

Signa manuum testium : ego Josep manu propria firmavi qualiscumque abbas firmarique rogavi ; Elyseus, prior Gallinarie, firmavit Obertus Gastaldus ; Arbertus Guers et Ugo Domnoto ; Rodulfus Bocatorta ; Poncius Mainir ; Conparadus de Pogio ; Curado Erozo ; Raimundus Pagan ; Petrus Clerus ; Geraldus Clericus.


 



#18 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 03 septembre 2017 à 09:33

Bonjour,

 

Je ne vois pas le passage en question.



#19 Mathieucecchinato

Mathieucecchinato

    Colonus

  • Members
  • PipPip
  • 23 messages

Posté 03 septembre 2017 à 21:06

Bonsoir Jacques, excusez-moi c'est le passage en gras dans le texte : 

Merci. 

 

 

In Christi nomine placuit atque bona voluntate convenit domnus abbas Joseph, consensu fratrum ipsius monasterii [Gallina] insule, quod predictus abbas dedit atque concessit domino Fulconi, abbati sancte Lyrinensis congregationi, et ipsi monasterio, necnon successoribus hujus abbatis et fratribus eorum talem justiciam qualem et ipse abbas insule Gallinarie habebat in valle Caliani et precessores ejus visi sunt tenere et possidere, sive in decimis, sive in vineis, sive in agris cultis et incultis, et aliis omnibus ad eos jure pertinentibus.

 

Talem autem conditionem predictus abbas Gallinarie retinet, quam supradicti fratres Lyrinenses fratribus supradicti monasterii Gallinarie insule pensionem denariorum bonorum mergoriensium solidos X [f° 18 r°] in mercato Sancti Raphaelis annuos reddant ; et si evenerit quod predictus abbas Gallinarie vel monachi ejus per terram illam transierint, habeant semper hospicium in ipso loco.

 

Abbas sancti cenobii Gallinarie et prior ejus Elyseus testantibus , dum hoc expedire monasterio, cum ceteris fratribus hunc affirmaverunt libellum, tali conditione ut, si pensio tempore statuto illis non redderetur, possessio eorum datarum cum proprietate ad eosdem reverteretur pena D solidis.

 

Factum est hoc in die dominico apud Vigintimilium feliciter, regnante domino Conrado, imperatore tertio, anno ab incarnacione Domini nostri Jhesu Christi M° C° XLI, inditione IIII, mense julio , luna XIII.

 

Signa manuum testium : ego Josep manu propria firmavi qualiscumque abbas firmarique rogavi ; Elyseus, prior Gallinarie, firmavit Obertus Gastaldus ; Arbertus Guers et Ugo Domnoto ; Rodulfus Bocatorta ; Poncius Mainir ; Conparadus de Pogio ; Curado Erozo ; Raimundus Pagan ; Petrus Clerus ; Geraldus Clericus.



#20 jacques

jacques

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 307 messages
  • Gender:Male

Posté 05 septembre 2017 à 10:11

Bonjour,

Nous avons là une formule assez elliptique qui peut signifier :

 

"en attendant l'expédition (du document) à ce monastère"






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)