Aller au contenu


Photo

Thème de latin


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Fleur-de-Lys04

Fleur-de-Lys04

    Servus

  • Members
  • Pip
  • 5 messages

Posté 19 février 2017 à 17:53

Bonjour à tous, 

 

étant étudiante en lettres, je suis depuis le début du semestre un cours de thème. Je dois traduire en latin le texte suivant :

 

Alors que César est proconsul en Gaule, Cicéron lui écrit pour lui recommander un de ses amis, Caius Trebatius. Il dit à César qu'il avait décider d'amener son amis avec lui en Espagne et de le combler de bienfaits. Mais comme son départ a été retardé, il ne peut plus aider Trebatius comme il l'espérait. Il demande donc à César de faire pour Trebatius ce qu'il ne peut faire lui-même. Il hésite d'autant moins à lui demander ce service qu'il vient de recevoir une lettre de César qui l'invite à lui envoyer un ami qu'il puisse traiter avec bienveillance. Il lui envoie donc Trebatius qu'il tient pour le plus honnête et le plus honnête des hommes. 

 

 

Voici ma traduction : 

 

Cum Caesar in Gallia proconsul esset, scripsit Cicero ut ei unum amicorum ( génitif partitif ?) commendaret, Caius Trebatius ( j'ai hésité avec un accusatif) Dixit Caesare suum amicum in Hispania secum adduxisse decrevisse ( cela me semble tout de même bizarre deux infinitifs côte à côte) et beneficiis eum prosecutus esse. Cum vero profectionem suam moraretur, non jam Trebatium potuit adiuuisse ut speraret. Ergo ad Caesare petit ut Trebatio (je ne suis vraiment pas sûre) faceret quod non ipse potuit fecisse . Dubitat eo minus quod hoc eum rogare epistulam Caesaris accepit quem rogat ut amicum sui mittat et ut hunc com benevolentia colere possit. (la phrase et longue et je la trouve difficile... Je ne sais pas si la concordance des temps est bonne)  Ergo mittit ei Trebatium qui ducit probiorem et prudentiorem virorum. (j'ai quelques doutes sur la construction de cette phrase)

 

voilà ce que je propose :)

je précise que c'est la première fois que je suis des cours de thème depuis le début de mes études. je suis donc preneuse pour tous conseils :) . D'après mon prof, mes soucis résident principalement dans les analyses syntaxiques des phrases. J'ai fait de mon mieux ici , mais je reconnais avoir un peu de mal.

 

Je remercie d'avance toutes les personnes qui voudront bien m'aider :)

 

Bonne fin de journée ! 



#2 sicerabibax

sicerabibax

    Nobilissimus

  • Members
  • PipPipPipPipPip
  • 99 messages
  • Gender:Male
  • Location:France
  • Interests:Latin

Posté 19 février 2017 à 19:10

Bonsoir,

 

- Cum Caesar in Gallia proconsul esset – le subjonctif ne convient pas (et pourquoi l'imparfait?).

Mais il serait surtout économique ici d'utiliser l'ablatif absolu : « Caesare in Gallia proconsule »

 

- scripsit Cicero : pourquoi au parfait alors que ce verbe est au présent en français ?

D'autre part : à qui ? (oubli ?), nous allons préciser : ad eum.

 

- ut ei unum amicorum … Bien pour le génitif partitif. Pourquoi hésitez-vous, plus loin, sur l'accusatif ? Il s'impose logiquement.

 

- Dixit Caesari (et non Caesare) [ou ad Caesarem]. Deux infinitifs côte à côte, ce n'est pas bizarre, mais il manque un « se », la logique c'est « dixit se decrevisse ».

adduxisse, prosecutum esse : vous êtes sûre que ces verbes doivent être au passé, et que ces actions sont accomplies et révolues ? Je me trompe peut être, mais j'aurais mis : adducere, prosequi.

 

- Nom jam Trebatium potuit adjuvisse … Pourquoi un infinitif passé ?

 

- Ergo ad Caesare petit … lapsus calami pour « ab » ? Ensuite : faceret – pourquoi l'imparfait ? (petit est au présent). Plus loin, encore un infinitif parfait ;)  c'est un infinitif présent qu'il faut.

- A partir de « Dubitat », c'est un peu... mélangé, le « quod » n'est pas à sa place... avant « epistulam accepit ... » c'est mieux. « recevoir une lettre de César » : je n'y vois pas un complément de nom et je dirais en latin : « … a Caesare », et pour éviter le « quem » (qui est au mauvais cas) j'utliserais le participe présent : « rogante » (accordé en cas sur « Caesare »)

- Ergo mittit … au moins je comprends votre phrase.

 

Des gens plus compétents que moi feront certainement mieux, mais j'espère que cela vous aide déjà.

 

Bon courage pour cette discipline un peu ingrate.


________________________________
Somniō mē latīnē loquī sīcut Rōmānum...

#3 Fleur-de-Lys04

Fleur-de-Lys04

    Servus

  • Members
  • Pip
  • 5 messages

Posté 20 février 2017 à 11:58

Bonjour,

 

merci d'avoir répondu si rapidement et merci pour tous les conseils donnés :)

concernant mes erreurs :

 

- je pensais que la constructions Cum + subjonctif était approprié ici ( "alors que", "lorsque), mais l'utilisation de l'ablatif absolu paraissait tellement évident que je n'y avais pas pensé ! merci !

 J'ai utilisé l'imparfait parce que j'étais un peu déroutée du "mélange" des temps verbaux dans le texte français. 

 

- Dixit Caesare : pourquoi Caesaris ? On dit quelque chose a quelqu'un non ? Je pensais que l'ablatif correspondrait ici... D'accord pour les infinitifs :)  je pense avoir compris mon erreur

 

- Non jam Trebatium potuit adiuuisse = j'ai utilisé un infinitif passé parce "espérait" est à un temps du passé... 

 

- oui lapsus pour "ab"  ^^"

 

pour les reste, j'ai compris mes erreurs :)

comme je l'ai dit plus haut, j'ai été un peu perturbée par l'utilisation de plusieurs temps verbaux en français, et je ne sais pas si ce "mélange" est toléré en latin...

 

Merci encore pour l'aide que vous m'avez apporté !

 

Bonne journée ! 



#4 Romulea

Romulea

    Servus

  • Members
  • Pip
  • 1 messages

Posté 26 février 2017 à 21:32

Bonsoir, 

il est peut-être un peu tard pour te répondre, mais voilà :

- Dixit Caesare : pourquoi Caesaris ? On dit quelque chose a quelqu'un non ? Je pensais que l'ablatif correspondrait ici... D'accord pour les infinitifs  :)  je pense avoir compris mon erreur

C'est "Caesari" qui est correct (et que t'indique egregius) : le COI se met au datif (et non à l'ablatif).

 

- Non jam Trebatium potuit adiuuisse = j'ai utilisé un infinitif passé parce "espérait" est à un temps du passé... 

Certes, "espérait" est un temps du passé, mais la question est "y a-t-il simultanéité par rapport au verbe qui commande l'utilisation de l'infinitif ? " Si oui, on utilise le présent. S'il y a antériorité, on utiliserait du passé.

"Mais comme son départ a été retardé, il ne peut plus aider Trebatius comme il l'espérait." ≠ il ne peut plus avoir aidé Trebatius.






1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)