O beata solitudo, o sola beatitudo – Mihi oppidum carcer est – et solitudo coronat opus nostrum

Ô béate solitude, seule béatitude ma cellule m’est une retraite inviolable – et la solitude protège notre travail.