Lapsus

Ce mot signifie: « trébuchement », « faux pas », « erreur ». On le retrouve dans deux expressions. 1/ Lapsus calami: calamus = roseau à écrire (nous dirions plume), calami est au génitif qui est le cas du complément du nom. Lapsus calami désigne donc un trébuchement de la plume, c’est-à-dire un « faux pas » dans la rédaction d’une phrase. 2/ Si l’erreur a lieu à l’oral, on parlera d’un lapsus linguae, lingua = langue (linguae au génitif). On dit aussi en français que « la langue a fourché ». Freud voyait dans le lapsus l’émergence de désirs inconscients. Qu’aurait-il pensé du lapsus calami que je produisis lors de la rédaction des pages roses, à propos de l’expression « ense et aratro », et qu’un internaute averti avait gentiment relevé? Au lieu de traduire « par le glaive et la charrue », je m’étais laissé allé à un « par le glaive et par le charme »… des pages roses sans doute!

Larga manu

Expression qui signifie littéralement: « d’une main large ». Elle est composée de l’adjectif largus ( larga au féminin ablatif) = large et du substantif manus (manu à l’ablatif) = main. L’ablatif indique ici le moyen. Donner quelque chose larga manu veut dire donner sans retenue, abondamment. Sur le plan de la construction, l’expression est à rapprocher de manu militari, même si ici l’adjectif est placé avant le nom.